Open Lab, projets & ateliers au FabLab de Concarneau 11/01/2018

Un Open Lab riche en projets, idées, rencontres et échanges s’est déroulé jeudi dans les locaux de Konk Ar Lab. Ici, Esteban, artiste engagé, nous fait une démonstration de son système de four LowTech. L’objectif ?  Faire fondre les déchets plastiques ramassés sur les plages pour en faire des sculptures, totems et autres œuvres d’arts… la suite plus bas.

Beaucoup de monde hier au FabLab de Concarneau pour le 2ème Open Lab de l’année !

Au programme :

  • Les projets proposés par les membres du FabLab lors de l’Open Lab :

– Formations machines (imprimante 3d, CNC fraiseuse numérique, découpeuse laser, scanner 3D…)

– Broyeuse plastique + fonderie

– Consultations publiques Arduino (Rpi)

– Reconnaissance vocale (sans internet)

– Tracker solaire – Héliostat

– Surf en carton et/ou Balsa Lin

– Brasserie connectée

– Domotique au FabLab : développement d’un module domotique en Arduino ou Raspberry Pi

– … Nous attendons vos propositions de projets pour l’année 2018 … 😀


  • La présentation du projet ATKA

Riche de sa première expédition au Groenland, ATKA (site en re-construction) repart en juin 2018 pour une nouvelle exploration sur le toit du monde polaire. Une navigation de deux ans dans l’océan Arctique durant laquelle ATKA empruntera les mythiques passages du nord-ouest et du nord-est.
Véhiculant les mêmes valeurs sur le partage, ATKA s’engage aujourd’hui encore dans la transmission des savoirs. Accompagné de scientifiques canadiens et français, et conjointement d’artistes engagés, un programme scientifique sera développé à bord du voilier.
Dans cet objectif, un programme de recherche entier sera consacré à la problématique du plastique et du micro plastique présent dans l’océan Arctique. L’équipe des chercheurs collectera des échantillons durant les deux années de l’expédition afin de déterminer l’ampleur de la pollution et de sensibiliser le plus grand nombre.

En parallèle de ces relevés, ATKA développera un projet artistique que nous avons intitulé Arctique Totem, participatif et pédagogique à la fois en France et dans les régions Arctique afin de sensibiliser les scolaires et le grand public à cette problématique environnementale globale,qu’est la pollution plastique, ces polluants les plus résilients. Nous voulons ce projet engagé, responsable et positionné singulièrement dans une transition artistique, scientifique, écologique et pédagogique. Sans être porteur d’un message moralisateur, ce projet est pour nous un moyen de sensibilisation et de revalorisation.
Prenant la forme de totems, nous souhaitant que ce projet artistique devienne le garant d’une synergie commune entre différents acteurs et partenaires qui auront décidé de suivre l’aventure d’ATKA dans cette chasse au plastique dans l’océan Arctique. Ces totems, laissés aux villageois des peuples Inuits de l’Arctique, permettront ainsi de cartographier le passage d’ATKA, de recenser les différents plastiques constituant chaque objet, mais également de proposer une oeuvre unique, témoin d’un lieu et du temps. Le premier village dans lequel sera réalisée cette mission durant l’été 2018 est Oqaatsut, le village où ATKA avait réalisé son hivernage durant le projet ATKA 1 en 2016.
// REALISATION 
En terme de réalisation, Arctic Totem nécessitera un travail en amont du départ (prévu en juin 2018 à La Rochelle) où nous élaborons un ensemble outils et machine low-tech afin de mettre au point un système de transformation du plastique le plus propre et le plus résilient possible. Nous souhaiterions pouvoir nous équiper de ces outils et de les transporter sur les différents lieux où les totems seront réalisés (en France comme en Arctique). Dans cet objectif, nous avons prévu de produire un four, un broyeurs, des moules en aciers que nous pourrions par la suite refabriqué avec les habitants et ainsi leur laisser afin qu’ils puissent continuer de recycler le plastique à notre départ.
// RESPONSABLES du projet Arctic Totem:
Anne-Claire Bihan-Poudec, responsable pédagogique du projet ATKA 1 et 2 et à ce titre, responsable du projet Art/Science/Sensiblisation qu’est le projet Arctic Totem.
Esteban Richard, artiste engagé, plasticien et responsable du projet Arctic Totem soutenu et coordonné par ATKA. Esteban Richard sera en résidence sur ATKA et au Groenland pour témoigner de la présence du plastique dans l’océan Arctique.
Collaboration avec le Low-Tech Lab (Gold Of Bengal) et Plastic Odyssey (simon Bernard hébergé à Explore en 2018)

Bateaux autonomes et auto-suffisants, capables de ramasser (collecter) les déchets plastiques le long des côtes et des voies d’eau polluées ! En plus du ramassage des déchets plastiques, les Plastivores sont également capables de piloter des sonars ( pour établir une carte des fonds marins , en détectant les déchets plastiques), tester la qualité de l’eau, filmer et photographier sous la surface de l’eau…


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *