#8 – LA Konk Créative

Magali RENARD, Porteuse de projet et Présidente de l’association nous parle du parcours de la Konk Créative et son futur ainsi que de la collaboration avec le Konk Ar Lab.

LA Konk Créative, qui êtes-vous ?

Nous sommes une association qui porte un projet de tiers-lieu culturel et artistique depuis 2019 à Concarneau, plus précisément dans le quartier du Passage. Il s’agit d’un lieu de vie, de rencontres et d’échanges dédié au « faire soi-même » (DIY, Do It Yourself) mais surtout au « faire ensemble ». On y trouvera :

  • des espaces de travail partagés (coworking) ouverts à tou·te·s ;
  • un atelier DIY partagé où sera mis à disposition du matériel de création avec une

programmation annuelle de divers ateliers/stages créatifs ;

  • un showroom/expo-vente d’artisanat d’art réservé aux créatrices et créateurs locaux,
  • un salon de thé cosy, avec des douceurs locales, en circuit court et bio.


L’idée générale est de réunir les meilleures conditions possibles pour que la créativité de chacun·e puisse s’exprimer et s’épanouir pleinement. La Konk Créative est portée par un collectif d’amat·eurs·rices et de professionnel·le·s ayant la volonté de partager ses savoir-faire, dans une logique d’enrichissement mutuel. Le coquillage, la conque, symbolise bien ce projet : un refuge pour tou·te·s et un instrument sonnant l’appel à se rassembler pour créer ensemble.

La Konk Créative, c’est aussi un réseau d’artisan·e·s créat·eurs·rices, avec pour objectifs de valoriser les talents du sud-cornouaille et de devenir un pôle ressources pour ces catégories de professionnels. Le développement d’une offre de tourisme créatif, pour faire découvrir différemment le territoire aux publics en séjour, est également un axe majeur du projet.

 

Qu’est-ce qui a motivé ce partenariat entre LA Konk Créative et Konk Ar Lab ?

Tout a commencé à l’été 2019. Magali Renard, à l’origine du projet de LA Konk Créative et adhérente à Konk ar Lab a proposé une animation sur le stand du KAL dans le cadre du festival des Filets Bleus : L’atelier “Fabrique toi-même ta carte postale”.

En phase d’étude de marché, cette première action a permis de tester rapidement un concept d’animation à destination de publics touristiques et de vérifier l’intérêt de développer une offre de tourisme créatif à Concarneau.
Par la suite, la Konk Créative a répondu présente pour la fête des 2 ans de Konk ar Lab avec un atelier broderie “Repair fringues”… et de fil en aiguilles (vous apprécierez le jeu de mots !), les liens se sont tissés entre nos deux structures.
Le projet de la Konk Créative est complémentaire à celui de Konk Ar Lab et nous partageons le même socle de valeurs autour de la philosophie des tiers-lieux comme le collaboratif, l’apprentissage pair à pair, etc. Il nous apparaît donc naturel de travailler ensemble !

 

Selon toi, que peut-on s’apporter mutuellement ?

A la différence de Konk Ar Lab, LA Konk Créative ne développe pas d’actions autour du numérique.
Même si nous ne sommes pas contre le numérique, nous militons pour favoriser le partage de savoir-faire dits “manuels”, utilisant le moins possible de machines et outils informatiques et permettant de s’affranchir des écrans.

Nous pouvons apporter notre vision artistique sur les projets développés au fablab. En échange, nous aurons sûrement besoin des outils et compétences de KAL pour l’aménagement futur de notre lieu au Passage.

 

Pourquoi est-ce important d’avoir un fablab tel que Konk Ar Lab sur le territoire ?

Les fablabs comme les tiers-lieux en général sont des espaces précieux sur les territoires, où peut s’inventer le fameux “monde d’après” dont tout le monde parle depuis le début de la crise sanitaire. Ce sont des lieux porteurs d’une certaine utopie, où les citoyens peuvent reprendre une part de contrôle sur leurs vies, s’émanciper et surtout (re)prendre confiance en eux.

En développant de nouveaux savoir-faire, en se donnant le droit d’essayer et d’expérimenter de nouvelles choses, de recommencer si cela ne fonctionne pas au premier coup, le fablab nous ouvre à de nouvelles perspectives.
Aujourd’hui il est vital de disposer d’un espace avec du matériel mutualisé, où pouvoir prototyper de nouveaux produits pour les néo-entrepreneurs et échanger avec d’autres makers pour résoudre les problématiques à plusieurs grâce à l’intelligence collective.

 

Quels sont vos projets pour 2021 ?

Pour l’instant le programme n’est pas encore définitif. Comme tout le monde, nous attendons de savoir quand le contexte sanitaire nous permettra de reprendre une activité normale. Les membres de LA Konk Créative ont hâte de pouvoir se retrouver et créer ensemble. Nous avons plein d’idées d’ateliers dans les cartons, notamment autour du travail manuel du bois, de la couture ou encore un atelier up-cycling d’emballages de jeux de société qui n’a pas pu avoir lieu à l’automne dernier et que nous aimerions beaucoup reprogrammer.

Parallèlement, le portage du projet et les démarches administratives se poursuivent, le montage technico-financier s’affine, l’équipe se structure, l’instruction du permis de construire est en cours ainsi que la création de la société coopérative d’intérêt collectif pour l’exploitation de notre lieu. Bref, il y a du pain sur la planche, on ne va pas s’ennuyer en 2021 !

 

Avez-vous des projets à développer avec le Fablab de la Baie cette année ?

Pour l’instant, nous avons déjà répondu présent·e·s pour les prochaines 48h de l’agriculture urbaine qui auront lieu au printemps 2021. L’année dernière, nous avions proposé un atelier d’initiation à la vannerie et avons envie cette année de développer encore plus l’axe créatif et artistique autour du végétal. Nous avons beaucoup d’adhérent·e·s intéressés par cette thématique au sein de l’association qui fourmillent d’idées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.