Portrait #9 : Amélie Tagliaferro

Cette semaine, le portrait adhérent met à l’honneur Amélie TAGLIAFERRO, chargée de projets au lycée Brehoulou.
Elle nous parle de son passage dans notre région ses deux années durant, le soutien de KAL pour ses projets ainsi que des problèmes liés au confinement sur son activité.

Amélie, peux-tu te présenter ?

Amélie, je suis adhérente du FabLab depuis 2019 et je suis passionnée de biologie marine et de recyclage. Je viens de Marseille, fille du soleil et de la mer. La Bretagne a été une incroyable découverte autant pour ses paysages que pour ses associations tournées vers le développement durable et la protection des ressources naturelles. Pour moi, le KAL s’intègre parfaitement dans mes convictions et m’a fait découvrir beaucoup d’innovations dans ces domaines.

 

Comment appréhendes-tu ce potentiel « troisième confinement » ?

Rien à voir avec le premier. Travaillant dans un établissement de formation professionnelle, le 1er confinement nous a éloigné des étudiants, le second nous a permis de nous retrouver mais pas entièrement et je redoute le 3eme confinement pour l’isolement qu’il entraîne et son impact sur notre moral…

 

Qu’est-ce que t’as apporté le KAL, ou que t’apporte t’il encore ?

Le KAL a été une bouffée d’idées et de dynamisme ! J’ai trouvé au KAL des personnes à l’écoute, prêtes à m’aider, m’accompagner et me soutenir dans des idées parfois complètement barges !
J’ai également rencontré des ami(e)s qui m’ont fait aimer la Bretagne ! Le KAL a été une réelle porte d’entrée vers des partenariats professionnels super intéressants et pertinents dans le cadre des formations enseignées dans l’établissement où je travaille.

 

Comment vois-tu l’avenir de Konk Ar Lab ? Tes projets à Konk Ar Lab ?

Je vois le KAL s’étendre de plus en plus, c’est vraiment une bonne chose ! Il y a de plus en plus d’outils, de machines intéressantes et j’aimerais faire encore plus de choses entre nos étudiants et le KAL pour faire découvrir les joies du faire soi-même et du recyclage.
Mes projets dans ce FabLab s’arrêteront malheureusement bientôt mais je suis heureuse d’avoir découvert cette association et j’espère en trouver une similaire là où le vent me portera… Mais elle ne remplacera jamais le KAL ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.