Partenaire #9 – La Fondation EXplore

Emmanuel Poisson-Quinton, responsable développement de projets à EXplore, nous parle de la création du fond de dotation…

KAL : Explore, qui êtes-vous ?

Un incubateur de projet d’explorations pour l’environnement. Nous somme basé sur le port depuis 2014, aux côté de l’entreprise Kairos. C’était une volonté de Roland Jourdain et Sophie Vercelleto de créer une base pour accueillir ces projets visionnaires mais qui manquent parfois de moyens humains, techniques et financier.
En mutualisant ces besoins dans un même lieu, on apporte beaucoup de réponses à leurs problématique de développement.  Vu qu’on a plus de place dans la base, on se dit que ça réponde à un besoin en tout cas.

 

KAL : Qu’est-ce qui a motivé ce partenariat entre Explore et Konk Ar Lab ?

Les explorations que nous accompagnons ont souvent des besoins pour du prototypage technique. L’idée de mutualiser des machines-outils est arrivée naturellement lors de la rencontre avec Yvan Vivier et Olivier Audet à l’hiver 2016 au départ du Nomade des Mers. AU-delà de ce besoin lié au prototypage, nous avions l’envie à Explore d’aller à la rencontre de nouveaux publics dans un lieu ouvert.
Un tiers-lieu comme on dit maintenant. Ça à pris du temps mais le collectif qui s’est réuni autour du projet Konk Ar Lab a réussi à lever les obstacles les uns après les autres. Je profite de ces quelques lignes pour remercier Yvan et Olivier de CCA d’avoir cru en ce projet avec le collectif.

 

KAL : Qu’est-ce que vous vous apportez mutuellement ?

De la convivialité ! Et c’est sacrément important pour faire tenir des projets qui sont parfois lourd à porter. On partage également un socle de valeurs, de « pourquoi-on-fait-ça », en commun comme la curiosité, l’envie de faire, le collaboratif, le fun, la transmission…
Plus pragmatiquement, les explorations attirent un paquet de jeunes sur Concarneau et ils trouvent au FabLab un lieu d’action et de rencontre qui est très complémentaire de ce qui se vit à Explore. Sans oublier les compétences techniques qui se croisent entre nos deux structures : low-tech, énergie, soudure, composite, électronique…

 

KAL : Pourquoi est-ce important d’avoir un fablab tel que Konk Ar Lab sur le territoire ?

Pour la capacité à faire travailler ensemble des univers d’habitudes éloignés. L’exemple des visières pendant le premier confinement est révélateur de cette capacité. Ou encore le projet Kosmos de caméra open source pour compter les poissons avec l’Ifremer…
Les mutations en cours ne vont pas ralentir (numérique, technologie, environnement..) et notre capcaité à créer ces alliances entre différents acteurs sera cruciale pour que le territoire s’adapte.
En fait il faudrait pleins de tiers-lieux comme le Konk Ar Lab sur notre territoire pour parler différement d’agriculture, de mobilité, d’habitat, d’alimentation, …

 

KAL : Quels sont vos projets pour 2021 ?

La Karavane des Océans, le Kosmos, des ateliers pédagogiques, l’accompagnement commun de Rehab, des ateliers low-tech et énergie, …

 

KAL : Avez-vous des projets à développer avec le Fablab de la Baie cette année ?

Tous ceux cités au-dessus, et surement d’autres qu’on ne connaît pas encore !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.